Pourquoi fonder un Parti politique Athée?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi fonder un Parti politique Athée?

Message par Admin le Ven 20 Mai - 1:08

Un Parti athée


Pourquoi fonder un Parti athée? Parce que la plupart des partis politiques existants ne font rien pour lutter contre les dérives sectaires, la radicalisation et l'extrémisme. Un Parti athée serait rassembleur et ferait tout en son pouvoir pour lutter contre ces problèmes graves. De plus, il lutterait pour en protéger les victimes, avec de nouvelles lois et une nouvelle Charte des droits et libertés de la personne. Voici quelques objectifs:

-Création d'un Ministère de la lutte contre les dérives sectaires, la radicalisation et l'extrémisme.

-Élaborer un vaste programme de prévention contre les dérives sectaires, la radicalisation et l'extrémisme.

-Création d'un ombudsman pour recueillir et traiter les plaintes des victimes des dérives sectaires, de la radicalisation, de l'extrémisme, des religions, des sectes, des mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes.

-Organiser des recours collectifs pour les victimes des dérives sectaires, de la radicalisation, de l'extrémisme, des religions, des sectes, des mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes.

-Les religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes n'auront pas le droit de faire du lobbyisme auprès des politiciens, des partis politiques ou du gouvernement, ni tenter de les influencer, de les manipuler ou de les corrompre. Pas le droits de faire des dons aux partis politiques. Les partis politiques religieux, sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes seront interdits.

-L'abolition de toutes formes de subventions et d'exemptions fiscales et foncières pour les religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes, les lieux de culte et les établissements d'enseignements religieux, sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes.

-Les religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes seront obligés de dénoncer à la police les cas de pédophilie en leur sein.

-La circoncision ne sera permise qu'à partir de l'âge de 18 ans. L'excision est déjà interdite.

La Charte des droits et libertés de la personne 2.0 comprendrait les nouveaux éléments suivants :

En ce qui concerne les dérives sectaires, l'intégrisme, le fondamentalisme, la radicalisation, l'extrémisme, les religions, sectes, mouvements sectaires, mouvements intégristes, mouvements fondamentalistes, mouvements radicaux, mouvements extrémistes, ainsi que leur leaders officiels ou officieux:

-Les religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes n'ont pas le droit de punir les gens, de prendre des mesures disciplinaires, coercition, sanctions, conséquences, réprimandes, humiliations, culpabilisation, moqueries, de leur faire perdre des privilèges ou responsabilités, ou incapacité d'en obtenir, ne peuvent les obliger de travailler pour eux, ne peuvent pas les rejeter, les éviter, les exclure, les expulser, les excommunier, leur faire subir un retrait volontaire forcé, ne peuvent les obliger à quitter ou à rester. Ils n'ont pas de droit d'utiliser des systèmes de punitions/récompenses ou de privilèges. Tout le monde a le droit d'avoir les mêmes privilèges ou responsabilités si ces gens le désirent, sans conditions. Pas le droit de faire du harcèlement ou de l'intimidation.

-Le droit de les critiquer, de les contester, de les dénoncer, de les ridiculiser, que ce soit leurs organisations, leurs leaders officiels ou officieux, leurs enseignements, croyances, doctrines, dogmes, méthodes, façons de faire, dérives, radicalisation, intégrisme, fondamentalisme, extrémisme, abus, violences, mensonges, hypocrisie, faussetés, délires, manipulation, escroqueries.

-Le droit de leur désobéir.

-Le droit de ne pas subir leurs mensonges, leur hypocrisie, leur propagande, leur manipulation, leur intimidation, leur discrimination.

-Le droit de lutter contre eux par différents moyens, comme les médias, internet, sites web, blogs, forums, réseaux sociaux, vidéos, la presse, les manifestations, sans être censurés ni nui.

-Le droit de ne pas leur donner d'argent, de biens, ressources, héritages, assurance-vie, placements, temps, énergie, travail. Pas question d'utiliser la coercition, la manipulation, la culpabilisation ou l'intimidation pour inciter les gens à donner.

-Le droit à la complète égalité entre hommes, femmes, transgenres, intersexués, pour les privilèges, responsabilités, fonctions, membership, etc.

-Le droit d'avoir ou de ne pas avoir de relation sexuelles, avec personnes de sexe différent ou de même sexe ou transgenre ou intersexué, marié ou non marié. Le droit au sexe oral ou anal, à la masturbation, à la pornographie. Le droit d'être  ou de devenir LGBT.

-Le droit à la contraception, le pilule du lendemain, à l'avortement, même si des religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes veulent les interdire.

-Le droit d'enseigner et d'apprendre les découvertes scientifiques, et le droit d'y croire et d'en faire la promotion, comme par exemple l'évolution des espèces découverte par Darwin.

-Le droit à l'athéisme, à l'agnosticisme, à l'humanisme, à la non-religion, à la non-foi, à la non-croyance, à la laïcité.

-Le droit de penser ce qu'on veut même si des religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes veulent dicter aux gens quoi penser ou ne pas penser.

-Le droit de croire ou de ne pas croire ce qu'on veut même si des religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes veulent dicter aux gens quoi croire ou ne pas croire.

-Le droit de dire ou de ne pas dire ce qu'on veut même si des religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes veulent dicter aux gens quoi dire ou ne pas dire.

-Le droit de faire ou de ne pas faire ce qu'on veut(dans les limites de la loi) même si des religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes veulent dicter aux gens quoi faire ou ne pas faire.

-Le droit de refuser d'aller à des cérémonies, réunions, assemblées, offices religieux ou sectaires ou radicaux ou fondamentalistes ou intégristes ou extrémistes, de prêcher, de faire du prosélytisme.

-Le droit d'avoir des traitements médicaux même si ils sont interdits en partie ou en totalité par des religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes. Les transfusions sanguines si nécessaires à la santé et à la vie, seront obligatoires jusqu'à l'atteinte de l'âge de 18 ans.

-Le droit de se vêtir et de s'arranger comme on veut, même si des religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes veulent dicter aux gens la façon de se vêtir ou de ne pas se vêtir, de s'arranger ou de ne pas s'arranger.

-Le droit de célébrer ou de ne pas célébrer des fêtes même si des religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes veulent dicter aux gens quoi célébrer ou ne pas célébrer.

-Le droit de manger ou de ne pas manger ce qu'on veut(si cela convient à notre santé), même si des religions, sectes, mouvements sectaires, radicaux, intégristes, fondamentalistes ou extrémistes veulent dicter aux gens quoi manger ou ne pas manger.

_________________
https://www.watchtowerlies.com

Admin
Admin

Messages : 304
Date d'inscription : 01/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://temoins-de-jehovah.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum